Chantal Cazaux

C. Cazaux

Chanter...

... Soprano

Après avoir suivi un cursus de technique vocale et d'art lyrique au conservatoire du VIe arrondissement de Paris, auprès de Robert Dumé notamment, j'ai obtenu en 1996 un Premier prix de chant de la Ville de Paris. Puis j'ai passé en 2000 un Diplôme d'Etat de Technique vocale et j'ai commencé à enseigner le chant, dans le même temps que je poursuivais un travail en récital, d'abord avec Stéphan Etcharry, puis à partir de 2003 avec Elise Meunier-Rudin. J'ai souvent eu le plaisir d'interpréter et, parfois, de créer des oeuvres du compositeur américain James Hartway. Pour plus de détails concernant mon activité de chanteuse, cliquez ici !

Longtemps les différentes facettes de mon travail musical et musicologique se sont mutuellement enrichies et questionnées : chaque situation pédagogique apprend à affronter et tenter de résoudre un problème technique que l'on a connu ou que l'on connaîtra un jour, mais aussi à différencier la solution qui marche pour soi de celle qui marche pour l'autre. Chaque récital permet de connaître de l'intérieur des partitions, des types d'écritures vocales qu'il est alors plus aisé d'analyser et d'expliquer dans une situation d'enseignement. La musicologie permet de comprendre mieux encore les différents styles et choix d'interprétation qu'en tant que chef de chant il s'agit ensuite de transmettre ; et prise au sens large, englobant aussi l'ethnomusicologie et une certaine curiosité d'esprit, elle oblige à relativiser l'esthétique et la technique lyriques occidentales, et à ne pas les considérer comme un horizon absolu de la beauté vocale.

Transmettre

... Enseignante

C'est dans l'enseignement, la formation, la transmission, que le chant et la musicologie ont pris, pour moi, sens, et fusionné. La préparation vocale globale des candidats au CAPES ou à l'Agrégation de musique en est un exemple : respiration, voix parlée, voix chantée, expression, santé vocale, connaissance des jeunes voix et connaissance du répertoire sont des domaines de travail qui permettent aux candidats d'appréhender plus solidement les épreuves d'oral, leur présence vocale, leur réactivité aux questions, tout autant que la gestion au long cours de leur futur outil de travail qu'est leur voix.

De même, enseigner le chant mène à interroger le style d'une partition, aussi bien qu'enseigner l'analyse d'une partition vocale mènera à appréhender les notions d'écriture vocale (tessitures, registres...), de dramaturgie (formes et structures musicales et théâtrales), de rapports texte/musique (expression et interprétation). La croisée de ces deux domaines est une forme de croisée des chemins qui ouvre sur des horizons enrichis, qu'il est fondamental de faire partager.

Après avoir enseigné durant 10 ans à l'université Lille 3 Charles-de-Gaulle, j'ai décidé de me consacrer à de nouvelles aventures professionnelles, notamment l'édition - somme toute, une autre forme de transmission et de pédagogie !

Contacter...

... Ecrire

Chantal Cazaux
105 rue de l'abbé Groult
F-75015 Paris

... Téléphoner

+33 (0)1 43 06 56 25

... E-mail

chcazaux (at) orange.fr

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !

Quelques sites amis :


... Musique
La Tribune des critiques de disques de France Musique,
à laquelle j'ai le plaisir de participer cette année
James Hartway et Francis Courtot, compositeurs
Kerstin Allvin, harpiste et professeur de yoga
A voix ouverte avec Laurent Austry, baryton
Le blog Discophilia de Jean-Charles Hoffelé
Et bien sûr la revue L'Avant-Scène Opéra !

... Beaux-Arts
La galerie photo de mon frère Henri-Pierre Cazaux
et celle de ma nièce Florine Cazaux
Martine Pinsolle, artiste peintre, et son actualité
Maxence Scherf, graphiste-maquettiste


... Théâtre
En compagnie des albatros, du Théâtre du Pressoir et de Pivoine d'Orange, avec Virginie Dupressoir, comédienne

... Yoga
L'Anusara Yoga avec Anne Vandewalle : YogaRetreats, YogaPlanete et BeYoga,
mais aussi avec Simon Pyrke : YogaPiedsNus ou avec Julia Truffaut,
ou les Guerilla Yogi

Et aussi l'Open Class Room, ex-Site du Zéro de Mathieu Nebra,
grâce auquel j'ai pu réaliser ce site

Ecrire...

... De la musicologie à l'édition

Après une Agrégation de musique en 1997, j'ai soutenu en 2002 ma thèse de Doctorat en musicologie sous la direction d'Alban Ramaut, à l'université Jean-Monnet de Saint-Etienne. Elle était consacrée à Donizetti, et le regard d'Alban Ramaut, berliozien de culture, fut à la fois une émulation et un apport fondamental. J'ai enseigné pendant 10 ans à l'université Lille III - Charles-de-Gaulle, principalement la technique vocale et l'analyse, tout en poursuivant un travail de recherches et publications orientées vers le répertoire lyrique - entre autres auprès du CIEREC de Saint-Etienne. En cliquant, vous pouvez consulter un curriculum vitæ plus complet, ou bien directement la liste de mes publications. Désireuse de me tourner définitivement vers l'édition, j'ai quitté l'Education nationale en 2012.

Dernier ouvrage paru : Verdi, mode d'emploi (revue de presse ici). Prochaines conférences : Lucia di Lammermoor à l'Opéra de Nancy (23 juin 2016), La Traviata à la Médiathèque de la Ville de Mâcon (22 novembre 2016).

Depuis 2004, j'ai collaboré régulièrement à la revue L'Avant-Scène Opéra, pour des articles de fond, des guides d'écoute (analyses d'opéras) et des comptes rendus critiques (discographiques, vidéographiques, bibliographiques, scéniques...). Chaque numéro de la revue est consacré à un opéra particulier ; j'ai notamment réalisé les Guides d'écoute de Maria Stuarda (n° 225), du Barbier de Séville (n° 37, nouvelle édition), de La Gioconda (n° 232), Norma (n° 236), L'Etoile (n° 242), Macbeth (n° 249), La Dame du lac (n° 255), Les Vêpres siciliennes (n° 261, en collaboration avec Gilles de Van), Aida (n° 268), La Favorite (n° 271), Anna Bolena (n° 280) et L'Elixir d'amour (n° 288).

J'ai assuré le suivi éditorial de la revue de 2008 à 2010. Depuis septembre 2010, j'en suis rédactrice en chef. Notre tout dernier numéro est consacré à Così fan tutte de Mozart ; le prochain le sera à Samson et Dalila de Saint-Saëns.

Jouer...

... Petit puzzle musico-théâtral

Ma formation musicale s'est déroulée au C.R.R de Bayonne dans les années 1980, auprès de Marie-José Goudard puis Jean-Clément Jollet, et Françoise Dechico-Cartier pour le piano - et la musique de chambre. J'ai parfois partagé mes récitals entre chant et piano à quatre mains, et longtemps participé aux activités de l'association A Voix ouverte, fondée par Laurent Austry, comme chef de chant ou accompagnatrice. J'ai toujours plaisir à me remettre du côté du clavier pour partager quelques expériences musicales avec des amis.

Avec Pierre Kuzor, contre-ténor, j'ai composé sur ses textes La Reine des Batraciennes, spectacle musical en dix-huit chansons qui furent l'occasion de revisiter tango, bossa et autres veines dansantes - mis en scène par Virginie Dupressoir.

En duo avec Virginie, j'ai d'abord improvisé une musique de scène pour son spectacle Eloge de la différence. Désormais, notre collaboration se poursuit autour de son clown Victoria. Victoria chante le tango a été notre premier spectacle musical, théâtral et burlesque (Paris, 2011) ; il est désormais intitulé Txantxan y Victoria depuis que la pianiste Txantxan y fait à son tour un coming out inattendu. Découvrez-nous !

Txantxan y Victoria

Après avoir longtemps hésité entre études musicales et littéraires, après avoir finalement opté pour la musique... j'ai conservé bien sûr l'amour des lettres - je voudrais d'ailleurs rendre ici hommage à Suzanne Julliard, dont le talent pédagogique et, tout simplement, la générosité, rendaient les cours de prépa poétiques et heureux (oui, c'est possible !). Me restent de tout cela une perpétuelle gourmandise de lecture, et quelques poèmes personnels parfois tentés, plus rarement encore publiés.

Quelques pièces encore pour ce puzzle ?
Ce seront des ingrédients, ceux des recettes que j'aime par-dessus tout cuisiner pour une tablée d'amis...

haut de page

Code et Design par Chantal, 2008. Contact. Dernière mise à jour : 17 mai 2016.